Mes priorités

Une exigence éthique et démocratique :

– Déprofessionnaliser la politique : strict non-cumul, limitation à deux mandats par fonction.

– Révocabilité des élus : mise en place d’un référendum révocatoire d’initiative citoyenne applicable à tous les élus, révocation automatique au-delà de 50% d’absentéisme.

– Fin de l’immunité du personnel politique : égalité devant la justice pour un élu et un citoyen, renforcement de l’inéligibilité en cas de fraude ou de corruption.

– Démocratie participative : remplacement des sénateurs par des citoyens tirés au sort, référendum d’initiative citoyenne pour soumettre des lois à l’Assemblée nationale sans nécessiter l’aval des parlementaires.

Une exigence d’équité économique, fiscale et sociale :

– Soutenir et diversifier les industries qui créeront l’activité et les emplois de demain : numérique, robotique, énergies renouvelables, nanotechnologies, tout en accompagnant les transitions et les reconversions.

– Lutter contre la fraude et l’optimisation fiscale: aucun marché public accordé à une entreprise disposant de filiales dans des paradis fiscaux, pour la survie de nos PME et TPE.

– Assurer une justice sociale et fiscale : harmoniser les normes au sein de l’Europe, mise en place d’un FATCA suivant l’exemple des Etats-Unis (obligation pour les banques de communiquer au fisc américain tous les comptes détenus par des citoyens américains).

– Séparation des activités bancaires de dépôt et de spéculation : pour protéger l’économie réelle et inciter les banques à soutenir nos PME.
– Faire exister l’égalité femme-homme : développer l’éducation pour lutter contre le sexisme banalisé et les violences faites aux femmes, assurer le principe « à travail de valeur égale, salaire égal ».

Une exigence écologique et éthique avec le vivant :

– Accélérer la transition énergétique: soutenir les investissements urgents pour développer les industries des énergies renouvelables, créatrices d’emploi, tout en assurant notre sécurité énergétique grâce à nos ressources naturelles diversifiées, diminuer rapidement notre dépendance au pétrole (et de fait, améliorer notre balance commerciale).

– Aider les agriculteurs à sortir d’un modèle agricole productiviste insoutenable, non rentable, délétère pour leur santé et celles des consommateurs, ainsi que pour nos terres.

 – Entretenir une relation éthique et responsable avec le vivant : repenser l’exploitation des animaux pour minimiser le mal-être infligé, bannir les pratiques cruelles.