Un député citoyen!

Ingénieur agronome de 53 ans, marié et père de 4 enfants,  je forme et j’accompagne depuis 20 ans dans leur projet d’installation des personnes en reconversion professionnelle pour devenir agriculteur(trice)s, le plus souvent dans des démarches agroécologiques.

Depuis 2013 je me suis engagé assez fortement au Collectif Roosevelt et à Nouvelle Donne. Pour ce parti j’ai coordonné, pendant 2 ans, au niveau national, le travail collectif d’élaboration du projet de société que nous devions porter à la présidentielle et aux législatives qui arrivent. Pour différentes raisons j’ai souhaité prendre du recul vis à vis de Nouvelle Donne début 2017, le principe des partis  étant vraiment trop éloigné de ma manière de concevoir l’engagement politique.

Mais le projet de société que nous avons conçu existe, il est bien décrit et mis à disposition de tous sur le site https://www.descitoyensalassemblee.fr/ notamment des personnes qui souhaiteraient porter ces idées aux législatives, y compris au nom de Nouvelle Donne. Et je vais m’appuyer sur ces travaux et cette expérience acquises pour alimenter mon travail de député.

J’ai décidé de me présenter comme député citoyen indépendant dans le cadre de la Relève citoyenne. Je conçois cela comme une liberté de parole et d’actes permettant de s’affranchir des calculs politiciens et des jeux électoraux qui occupent les partis la plupart du temps. Et ce qui se passe lors de la désignation des candidats des partis politiques pour ces législatives est édifiant. Ils sont plus divisés que jamais. Dans ce cas, la voie indépendante et citoyenne non partisane peut être la solution pour faire un rassemblement  autour d’un grand projet humaniste et écologique d’une gauche qui doit se réinventer.

Oublions les partis, laissons les à leurs querelles éternelles, et avançons dans un vrai projet de société que nos compatriotes attendent et dans lequel la majorité du peuple de gauche doit se retrouver.

Les idées et les propositions que je veux porter comme député, et sur lesquelles je travaille depuis 3 ans pour vérifier leur faisabilité  et leur pertinence, sont en grande partie inspirées de mon expérience de vie personnelle et professionnelle. Elles puisent leur logique et leur cohérence en regardant au quotidien les dysfonctionnements sociaux, économiques, écologiques, fiscaux, administratifs que nous pouvons tous constater. Elles s’appuient aussi sur un fonctionnement qui m’est cher, à savoir du bon sens et un souci de la simplicité. Notre société est devenue à mon sens absurdement complexe, et un travail de simplification à tous niveaux est urgent.

Mais être député indépendant ne veut pas dire être isolé. Seul on ne peut rien faire et il faudra savoir se rapprocher des représentants des autres partis, ou d’autres députés citoyens, pour faire avancer les idées qui nous sont communes. Sur les 4 thèmes qui me semblent prioritaires, et que je développe un peu dans ce site, 2 sont aujourd’hui bien portés par un ou plusieurs partis. Il s’agit de la transition démocratique et le projet de nouvelle constitution porté par la France Insoumise que je soutiens sans réserve. Je serais clairement à leurs cotés dans cette démarche.

La transition écologique est aujourd’hui mise en avant par la quasi totalité des partis de gauche, FI, EELV et la mouvance Hamon des socialistes. Je m’inscrirai à leurs cotés pour faire avancer tout cela.

2 autres grands chantiers  me semblent prioritaires qui ne sont pas, ou très peu repris par les grands partis. C’est pour eux que ma démarche de député indépendant prend du sens, et c’est vers eux que je m’engage à travailler sans relâche dans les 5 ans à venir en m’appuyant sur le travail préparatoire effectué notamment avec les militants de Nouvelle Donne depuis 3 ans, et dont quelques éléments ont été repris, mais mal expliqués et présentés par B. Hamon.

Il s’agit de la grande réforme sociale et économique intégrant partage de l’emploi avec la généralisation de la semaine de 4 jours, revenu citoyen universel pour permettre à la fois de financer la réduction du temps de travail sans surcoût pour les entreprises, pour éradiquer la grande pauvreté et la précarité mais aussi pour réorganiser, moderniser et simplifier notre système de protection sociale qui est aujourd’hui totalement inadapté à un monde qui est très différent de celui des Trente glorieuses quand notre système actuel a été conçu.

Et le dernier chantier est celui de la réforme fiscale sans laquelle rien de tout cela n’est possible. Mon approche dans ce domaine est moins personnelle dans le sens où elle est inspirée des travaux de Thomas Piketty, qui me semblent très pertinents, et que malheureusement les partis traditionnels, de droite sans surprise, mais aussi de gauche sont trop hésitant à reprendre, tant elle remet en cause l’ordre établi de l’oligarchie au pouvoir.

Si j’ai contribué à créer la Relève citoyenne, c’est donc pour permettre à tout citoyen d’exprimer et de mettre en avant ses idées, en toute indépendance des partis politiques, donc sans tabous ni censure, y compris dans le jeu des campagnes électorales, pour que les citoyens aient la possibilité de prendre position en toute liberté pour des projets de société qui leur parlent.

A vous de voir, je vous laisse découvrir plus en détail dans les pages thématiques la vision de la société que je m’engage à essayer de faire advenir au cours de cette législature, si vous m’en donnez le mandat.